Le Néant – L’inconnu qui nous est familier

0,0012,32 H.T.

La perte dʼun proche est bien souvent un moment de questionnement sur ce quʼil advient après la mort et sur le spectre du néant absolu. La pensée oscille entre lʼaspiration à quelque chose qui dépasse lʼhorizon de sa propre existence et lʼobstacle de la finitude humaine prétendument prédisposée au néant. Cet ouvrage est un essai de déconstruction de la thèse de lʼinéluctabilité de la destinée humaine au néant, à lʼaune la certitude croyante de lʼimplication de Dieu lui-même dans le néant comme mode dʼêtre divin et comme « lieu dʼanéantissement » du néant.

Cette assertion informe la contestation chrétienne des figures modernes de la « mort de Dieu » et du nihilisme aux accents nietzschéens. S’imaginer que lʼon peut se passer du concept de contingence, de finitude pour se laisser aborder par Dieu et appréhender son rapport au néant est une illusion. Dieu ne défait pas ce quʼil a tiré du néant, le retour au néant nʼest pas de Dieu. L’argument est articulé autour du mystère de la Croix et essentiellement autour du mystère du Samedi saint dont l’originalité est de faire parler le silence dans se fait la révélation de lʼultime : la mort assumée et attente de la vie.

Format A5, 118 pages

ISBN 9782369573142

UGS : HB01-1-1-1-1-1-1-3-1-1 Catégories : , , , , Étiquettes : , , ,

Options suivi France uniquement Colissimo pour France et Europe